Le sujet de cet article est lié à l'univers réinventé

Modèles cylons

De Battlestar Wiki
The printable version is no longer supported and may have rendering errors. Please update your browser bookmarks and please use the default browser print function instead.

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne les divers modèles et constructions cylons vus dans l'univers réinventé. Pour les Cylons de la Série Originale, voir Cylons (LSO). Pour les autres significations, voir Cylon.
Article de la série sur
Les Cylons
univers réinventé

Cylons antiques

Un « Cylon » antique terrestre (LSR : Déception)

Sans que les Coloniaux le sachent au moment où ils ont créés leurs modèles cylons, des créations cylones furent responsables de l'annihilation de la Terre plusieurs milliers d'années avant la Chute des Douze Colonies. On ne sait pas grand-chose sur elles cependant sur Terre, plusieurs pièces furent préservées, pièces que les Coloniaux purent étudier. Là, des Cylons ont existé sous forme organique et humanoïde, et sous forme robotique. Quelques temps après leur arrivée sur Terre, les humanoïdes créèrent ces machines afin de remplir différentes fonctions, mais ces dernières se rebellèrent et éliminèrent systématiquement la population au cours d'une attaque massive destructrice coordonnée. On ne sait pas si des formes robotiques survécurent mais cinq humanoïdes furent alertés de l'holocauste imminent et survécurent en utilisant une technologie de transfert de conscience organique recréée qui avait été utilisée par leurs ancêtres.

Unité de combat cybernétique U-87

Les premiers Cylons des Douze Colonies, créés par Daniel Graystone, étaient des soldats robotiques avec un design grossièrement humanoïde, mais dont le look était volontairement non humain. Développé par Graystone Industries pour les besoins militaires, le projet démarra très mal. Le premier prototype était incapable d'identifier et de viser correctement ses cibles.

Après la mort de sa fille qui a été tuée lors d'un attentat terroriste, Graystone découvrit que Zoe a téléversé son avatar informatique dans le V-World, et décida de tenter de l'utiliser pour recréer Zoe sous forme robotique. Grâce à une technologie volée appartenant à son concurrent direct Tomas Vergis, il réussit à implanter une conscience dans son châssis robotique.

Zoe-A, l'avatar holographique, fut téléchargée dans le cerveau du robot et devint ainsi Zoe-R, la première forme de vie cybernétique (cybernetic life-force node en anglais) ou Cylon. Graystone créa aussi une version en ligne de Tamara Adama, mais le père de cette dernière fut choqué par l'avatar et décida de se repentir de ses actions. Cependant, l'avatar de Zoe devint instable et se dématérialisa, et le U-87 s'effondra au bout de quelques secondes. Mais après un certain temps, l'unité se réveilla dans un laboratoire et se recomposa. Avec une voix synthétisée familière, le Cylon trouva un téléphone et appela Lacy Rand. C'était Zoe Graystone ; son avatar a survécu à l'écrasement du flux de données survenu précédemment.

L'unité fut finalement mise en production à grande échelle après l'approbation du Ministère de la Défense capricaine (CAP : Caprica).

Modèles civils

Quelque temps après le succès des essais et de la production du U-87, Graystone Industries produisit des modèles destinés à la population civile et au secteur des affaires. Ces modèles étaient plus petits que le U-87, mesurant à peu près la hauteur d'un homme de taille moyenne. En fonction de leur utilisation, ces modèles arboraient différentes peintures et protections sur leur châssis.

Il étaient utilisés dans le secteur du travail en tant que travailleurs du secteur public et faire des tâches comme la collecte des ordures et la construction de bâtiments (CAP : L'Apothéose).

Les Cylons du secteur privé étaient capables de faire du travail de maintenance et des tâches ménagères. En fin de compte, la population fit confiance aux Cylons au point de leur confier des enfants à garder.

Lorsque la Guerre des Cylons éclata, ces modèles se rangèrent avec les modèles militaires contre la population humaine (Blood & Chrome).

Centurion cylon de l'ère de la guerre

Des Centurions cylons de l'époque de la guerre (dont une variante en doré) pilotent un Bombardier (Battlestar Galactica: Razor)

Le Centurion cylon de l'ère de la guerre,[1] appelés aussi de manière dédaigneuse par les Coloniaux « Grille-pain chromés », était apparemment le dernier modèle cylon a avoir été répertorié et documenté par les autorités coloniales après la Guerre avec les Cylons. Il s'agit d'un modèle primitif, ayant une vague ressemblance humanoïde avec un seul œil rouge. D'après Saul Tigh,[2] ils ont une « odeur » caractéristique d'huile de machine.

Ces centurions constituèrent une grande part des forces cylones durant la Première Guerre, et prirent part aux combats majeurs, servant de troupes au sol ou bien de pilotes de bombardiers. Durant la guerre, ces modèles étaient connus pour être sans pitié dans les combats — Dans ses souvenirs du Brenik, Saul Tigh mentionne leurs tactiques vicieuses lors des combats au corps-à-corps : « Le premier fut Duncan Raverty. Je l'ai trouvé dans le couloir. Ses boyaux étaient répandus tout autour sur le sol. Vous savez, au début je ne pouvais pas m'imaginer pourquoi les Cylons feraient quelque chose comme ça [...] Vous devez regarder leur fente rouge qui leur sert d’œil. Ils nous détestaient. Ils nous détestaient tellement que cela ne leur suffisait pas de seulement nous tuer » (LSR : Le Tout pour le tout, scène supprimée).

Ce modèle est remplacé par le Centurion moderne quelque temps après la guerre, mais un petit groupe de modèles survit à la « mise à jour » à bord du vaisseau de base gardien jusqu'à sa destruction par les forces coloniales (Razor). D'autres modèles 0005 sont encore présents dans La Colonie et participent à sa défense après les attaques de Galactica. Les survivants de la bataille sont détruits quand la Colonie tombe dans le trou noir autour duquel elle est en orbite (LSR : La Mère de l'humanité, 2e & 3e parties).

Cython

Créé quelque temps avant la dixième année de la Première Guerre des Cylons, ces serpents cybernétiques et autres « bestioles » cylones représentent une autre étape dans l'évolution visant au but ultime des Cylons, savoir fusionner l'homme et la machine. Aucun n'a été vu sur le planétoïde Djerba, où ils vivent dans la calotte glaciaire, perçant un réseau de tunnels dans la glace.

Au moins deux Cythons ont été vus par l'équipage de Wild Weasel, après avoir atterri sur la planète pour retrouver une équipe des forces spéciales des marines. D'après Xander Toth, ils sont particulièrement difficiles à tuer si l'on ne dispose pas d'une arme adaptée. Ayant vécu sur la planète pendant un certain temps, Toth affirme aussi qu'ils sont bons à manger si les parties mécaniques sont retirées avant de les cuire (Blood & Chrome).

Centurion de Djerba

Quatre copies de ce modèle attaquent une ancienne cabane à ski sur la lune glaciaire Djerba dans laquelle William Adama, Coker Fasjovik, Beka Kelly et Xander Togh ont trouvé refuge. Un Centurion pourchasse Kelly, un autre trouve Adama. Le premier s'arrête pour inspecter Kelly et scanne ses plaques d'identification militaires qui contiennent des flux de données. Deux sont détruits par Adama et Fasjovik et les deux autres sont détruits par Toth après que ce dernier ait été blessé mortellement.

D'après Kelly, ce modèle ressent la douleur et peut être entendu en train d'« hurler » après avoir été abattu par Fasjovik (Blood & Chrome).

Note : Ce modèle ressemble étrangement au Centurion Singer/DeSanto, développé pour une tentative de continuation sous forme de série.

Centurion moderne

Un Centurion moderne (LSR : Crash sur la lune)

Le pilier actuel des forces de frappe cylones, le Centurion moderne, est une unité plus grande, plus fine et plus agile que le modèle 0005. Ses « doigts » servent d'armes aiguisées en combat rapproché et peuvent se rétracter pour faire sortir des armes à projectiles des avant-bras.

Il existe visiblement deux configurations d'armure – les Centurions que le lieutenant Karl Agathon a croisés sur Caprica occupée succombaient sous les coups de feu provenant d'une arme légère alors qu'un commando qui a abordé Galactica a nécessité l'usage de balles explosives pour en venir à bout (LSR : Les Centurions de Caprica).

Alors que les premiers modèles de Centurion ont joué un rôle de leader dans leur guerre contre les Coloniaux, les Centurions modernes semblent totalement muets et sont asservis aux modèles humains. Bien que les Centurions aient la possibilité d'avoir une conscience par conception, ils ont reçu un implant qui les empêchent d’exercer pleinement cette capacité afin d'empêcher toute rébellion éventuelle contre leurs maîtres de chair et de sang.[3]

Humanoïdes non organiques

La version humanoïde de Zoe Graystone (CAP : L'Apothéose)

À deux reprises au moins, les Cylons dans les Douze Colonies réussissent à créer une forme humaine approximative tout en gardant des caractéristiques mécaniques. Le premier Cylon dans les Colonies à parvenir à cet aboutissement est l'avatar de réalité virtuelle de Zoe Graystone. Combinant la connaissance de la robotique de Daniel Graystone aux techniques chirurgicales avancées d'Amanda Graystone, les deux réussissent à construire un corps qui reproduit superficiellement l'apparence humaine de la Zoe du V-World (CAP : L'Apothéose).

« Es-tu en vie ? » (Battlestar Galactica: Blood & Chrome)

À l'insu des Coloniaux, les Cylons tentent de créer leur propres modèles humanoïdes non organiques et y réussissent d'une certaine manière avec au moins un individu. Greffant des muscles apparents, de la peau et d'autres principes biologiques sur des pièces robotiques, cet individu est loin d'avoir le fini humain tel que vu sur Zoe Graystone, mais il peut parler avec une voix humaine parfaite. Sur Djerba, il découvre le Dr Becca Kelly gisant blessée dans une station relais automatisée. Il demande à Kelly « Es-tu vivante ? », puis reconnaît ses points de vue relativement éclairés sur les Cylons juste avant de lui briser la nuque (Blood & Chrome).

Vaisseaux spatiaux cylons

Les Cylons ont utilisé différents vaisseaux durant la Première Guerre des Cylons ainsi qu'après l'armistice.

Les premiers vaisseaux étaient purement mécaniques, et cela a permis aux Coloniaux non préparés de pouvoir leur rendre la monnaie de leur pièce. À cette époque, les Cylons ont utilisé des vaisseaux de base de différentes conceptions, ainsi que des Bombardiers de soutien capables de transporter trois Centurions. Ces conceptions furent mise à la retraite après la fin de la guerre, mais quelques bombardiers de cette ère survécurent et furent placés à bord de la Colonie cylone après l'arrivée des Cinq Derniers.

Les vaisseaux modernes cylons sont un mélange de pièces organiques et mécaniques et, avec l'inclusion d'un cerveau dans les bombardiers et d'hybrides dans les grands vaisseaux majeurs, il peuvent être considérés comme des modèles indépendants dans leur propre droit. Généralement, ces vaisseaux modernes sont plus vulnérables que leurs contreparties de la Première Guerre et peuvent être assez facilement surpassés en puissance de feu par deux battlestars (LSR : Opération survie, 1re partie). Cependant la résurrection cylone leur permet d'attaquer sans crainte de disparaitre.

Le mariage des pièces mécaniques et organiques permet à la majeure partie du vaisseau cylon d'opérer sans nécessité de pilote ou de contrôleur, notamment en ce qui concerne les plus petits bombardiers. On ne sait pas si les bombardiers lourds peuvent opérer de la même manière. Les vaisseaux de base, les hubs et la Colonie étaient tous habituellement sous le contrôle d'un groupe d'humanoïdes, qui nourrissaient de données d'instruction le ou les hybrides du vaisseau. Alors que les hybrides fonctionnent rarement de manière autonome, un hybride incohérent est vu faire faire un bon à son vaisseau de base de sa propre volonté sans avoir reçu d'instruction d'un quelconque contrôleur (LSR : Plan d'attaque).

Bien que cela participe à leur force, les pièces organiques ont prouvé aussi être la faiblesse de la flotte. Les pièces organiques cylones ne sont pas immunisées face à la maladie et dans au moins un cas de figure, un virus provenant d'une balise émettrice a tué un vaisseau de base ainsi que son équipage et ses bombardiers. Ce vaisseau de base fut abandonné par les Cylons de crainte que le virus ne les suivent lors du processus de résurrection (LSR : La Tête de lion). Le coup suivant contre leurs pièces organiques arrive après que des bombardiers prêts à attaquer détectent la présence des Cinq Derniers au sein de la flotte coloniale. Ils stoppent immédiatement leur attaque et refusent d'obéir aux ordres après coup. Il est alors ordonné que les bombardiers soient lobotomisés afin qu'ils puissent de nouveau attaquer la flotte, mais cette action finit par diviser la flotte cylone provoquant une guerre civile (LSR : Lobotomie).

Hybrides cylons

L'Hybride cylon est un modèle qui est en partie machine et en partie biologique, similaire aux Bombardiers autonomes biomécaniques. À ne pas confondre avec l'enfant hybride cylon/humaine Hera Agathon, les Hybrides à bord des vaisseaux de base ressemblent aux Cylons humanoïdes, mais il s'agit d'un autre type de modèle construit pour gérer les fonctions automatiques du vaisseau dans lequel ils sont affectés. Les Hybrides sont tellement intégrés dans les fonctionnalités des vaisseaux de base qu'ils sont, de ce fait, le vaisseau de base. Athena affirme que le développement des Hybrides a été abandonné après que la version utilisée sur les vaisseaux de base modernes fut créée (Razor).

Le Premier Hybride créé à partir d'une expérimentation des Cylons avec des êtres humains possède bon nombre de traits communs aux Hybrides modernes, avec malgré tout quelques petites différences. Le Premier Hybride, bien qu'il possède la même perception métaphysique que ses descendants, est considérablement plus lucide et parle en assemblant des phrases cohérentes quoique de temps à autres légèrement ambiguës. Comme les Hybrides modernes, le Premier Hybride fonctionne en tant qu'ordinateur central de son vaisseau de base, mais il apparaît aussi fonctionner en tant que commande et contrôle du vaisseau de base, vu l'absence de Cylons humanoïdes modernes à bord. Alors qu'Athena déclare que le Premier Hybride est une impasse évolutionnaire et fut abandonné par les Cylons, l'Hybride lui-même déclare que « ses » enfants le voient comme un dieu. Le Premier Hybride a été détruit avec son vaisseau de base lors de la bataille du vaisseau de base gardien et on ne sait pas s'il est oui ou non le seul de son espèce.

Cylons humanoïdes

Le Cylon humanoïde est la forme quintessentielle.[4] Ils ont infiltré discrètement et efficacement les forces coloniales de défense, avec des modèles humanoïdes comme Caprica-Six pour avoir un accès aux technologies militaires secrètes, et des agents en sommeil comme Sharon « Boomer » Valerii ont même été implantés au sein de la Flotte coloniale. Seuls des différences minimes chimiques et psychologiques font la différence entre les humains et les Cylons. L'un de leurs plus grands avantages est la capacité de se « télécharger » dans des nouveaux corps identiques s'ils sont tués, ce qui leur permet de hanter les Coloniaux dans des proportions jamais imaginées auparavant.

Les Cylons humanoïdes peuvent être séparés en deux groupes, les Sept Significatifs, qui sont des modèles construits après la Première Guerre, et les Cinq Derniers, qui sont cinq Cylons humanoïdes qui sont fondamentalement différents des sept premiers. Il y avait au départ huit modèles de bâtis, mais la ligne des Numéros Sept, les « Daniel », a été détruite par Numéro Un, ou « John », ce dernier devenant jaloux de l'attention que portait Ellen Tigh à leur égard (LSR : Sans issue).

Les Sept Significatifs

Ces sept modèles ont été développés après la fin de la Première Guerre avec les Cylons, après que ces derniers ait pris contact avec les Cinq Derniers. Les Cinq furent d'accord de les aider à développer un Cylon humanoïde si les Centurions mettaient fin à la guerre contre les Coloniaux.

Les Cinq Derniers

Les Cinq Derniers Cylons sont fondamentalement différents de leurs contreparties humanoïdes du fait qu'ils n'ont pas été construits de façon artificielle, bien que leurs ancêtres l'aient été. Ce sont des survivants de la Treizième Tribu, nés biologiquement plus de 2 000 avant le prélude de la Première Guerre avec les Cylons. Ils travaillaient et vivaient ensemble sur la Terre dans le but de recréer la technologie de transfert de mémoire et de conscience de leurs ancêtres, après avoir prêté attention aux avertissements que quelque chose n'allait pas avec leurs créations robotiques.

L'existence ou la connaissance des Cinq semble être un tabou dans la société cylone. En réalité, les identités des Cinq Derniers ont été supprimées par John Cavil après que ce dernier ait montré un parfait dédain pour les Cinq, déclarant qu'ils ont contaminé leurs créations avec les faiblesses humaines et les idéaux religieux des Centurions.

Références

  1. Ce modèle a tout d'abord été inclus dans la minisérie en guise d'hommage à la Série Originale. Dans le contexte de la Série Réinventée, le modèle 0005 a plus de 40 ans d’existence et était la dernière apparition assumée des Cylons après la guerre.
  2. Ce détail est mentionné dans une scène supprimée de Résistance.
  3. Dans une entrée dans son blog le 20 janvier 2006, Ron Moore confirme que « les Centurions n'ont pas de conscience[,] et leurs souvenirs/expériences ne sont pas téléchargés dans de nouveaux corps quand ils meurent. » William Adama fait cette remarque à son fils dans Exodus, 1re partie. Cependant, leur statut en tant qu'être avec une conscience inhibée, plutôt qu'absente, a été révélé dans Lobotomie.
  4. Les Cylons humanoïdes sont des constructions, des archétypes du comportement humain qui ne sont et n'ont jamais été des êtres humains, comme clarifié par Ronald D. Moore dans un interview pour The Chase Show. qui était à l'époque hébergé sur The Fandom (disparu depuis)