Le sujet de cet article est lié à l'unique saison de la Série Originale

Propulsion (LSO)

De Battlestar Wiki
Révision datée du 9 juillet 2020 à 08:54 par LIMAFOX76 (discussion | contributions) (→‎Propriétés observées)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Dans la Série Originale, la Flotte semble se déplacer uniquement à des vitesses subluminiques. Il existe des inférences sur l'utilisation du PRL, mais cela resterait sporadique et incertain.

La vitesse de la lumière est le terme utilisé pour le battlestar colonial qui accélère à ou au-delà de la vitesse de la lumière. Galactica est l'un des quelques vaisseaux de la flotte disparate à posséder cette capacité, mais en temps normal, le battlestar ne se déplace pas plus vite que le plus lent des vaisseaux de la Flotte lors de l'exode suite à la destruction des Douze Colonies (LSO : Les Tombes de Kobol, 1re partie).

Cela est rarement notifié, mais en plus des références suivantes, le PRL est mentionné à plusieurs reprises dans Galactica. Même la simple mention de quitter les systèmes stellaires et de se retrouver dans d'autres systèmes stellaires en peu de temps, amène à croire qu'une certaine forme de propulsion supraluminique est utilisée.

  • Le commandeur Cain pousse Pegasus à la vitesse de la lumière pour contourner la force de frappe de Baltar, malgré le fait que Cain avait fait remarquer qu'une telle manœuvre épuiserait la moitié du carburant de Pegasus (LSO : Les Cylons attaquent, 1re partie).
  • Le commandeur Adama ordonne au colonel Tigh d'amener Galactica à la vitesse de la lumière malgré les objections de ce dernier qui affirme qu'il y avait longtemps que le battlestar avait accélérer aussi rapidement (LSO : Opération Terra).
  • Baltar et Lucifer ont une conversation dans laquelle Lucifer affirme que les Cylons pourraient facilement rattraper la flotte disparate qui avance doucement s'ils utilisaient la vitesse de la lumière (LSO : Les Tombes de Kobol, 1re partie).
  • Le Viper de Starbuck « Recon 1 » est supposé pouvoir atteindre aussi cette vitesse de la lumière, car il doit descendre en subluminique lorsqu'il détecte un transporteur et un chasseur (LSO : La Patrouille lointaine).

À part ces références indirectes, il n'y a rien qui ne puisse donner une idée sur la façon dont les vaisseaux accomplissent cette forme de propulsion autre que par une accélération jusqu'à atteindre leur vitesse maxi.

Propriétés observées

Les systèmes de propulsion des vaisseaux spatiaux dans la Série Originale présentent quelques caractéristiques particulières comme :

  • Un mouvement lent relatif à proximité des planètes et autres vaisseaux spatiaux dans l'espace interplanétaire. La distance approximative entre les Vipers coloniaux et les chasseurs cylons dans les batailles spatiales peut être estimé du fait que les dimensions des deux vaisseaux sont connues. La portée est généralement de quelques dizaines de mètres et les vitesses relatives sont d'environ 100 mètres/seconde, comparable à des avions de chasse de la Seconde Guerre mondiale. De la même manière, les battlestars coloniaux et les bases stellaires cylones ne se déplacent pas rapidement lors des batailles spatiales.
  • Une accélération extrêmement rapide en espace sidéral, ou alors les battlestars ne pourraient jamais atteindre une quasi-vitesse de la lumière en quelque minutes ou heures dans les épisodes Les Cylons attaquent, 1re partie et Opération Terra. Ceci nécessite une sorte de champ de force compensateur d'accélération ou bien l'équipage se retrouverait balayé de l'existence car écrabouillé. Un vaisseau à accélération constante à une valeur d'une gravité terrestre (9,81 m/s) nécessiterait plus d'un année à atteindre la vitesse de la lumière, balayant toute possibilité de mission dans un nouveau système stellaire dans l'épisode de la semaine suivante, même si l'on tient compte d'une dilatation du temps relative.