Le sujet de cet article est lié à l'univers réinventé

Différences entre versions de « Tactiques des Cylons »

De Battlestar Wiki
 
(8 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 50 : Ligne 50 :
  
 
<blockquote>Montré dans plusieurs épisodes et dans {{ep|the plan}}</blockquote>
 
<blockquote>Montré dans plusieurs épisodes et dans {{ep|the plan}}</blockquote>
Dans le cadre de leur plan, les Cylons ont placé des agents dans des positions stratégiques afin de provoquer le plus de dégâts : par exemple, un [[Numéro Deux]] a été placé comme professeur de yoga dans le Ministère de la défense et un [[Numéro Six]], appelé plus tard [[Caprica-Six]], a été envoyée pour infiltrer le réseau informatique de la défense pour l'arrêter lors du lancement de l'attaque avec l'aide (à son insu) de [[Gaius Baltar]]. Après les attaques, plusieurs agents cylons se trouvent au sein de la flotte : deux [[Numéro Six]], l'une qui s'appelle [[Shelly Godfrey]], l'autre qui porte le qualificatif de Six dure à cuire, un [[Numéro Deux]], un [[Numéro Huit]] connu sous le nom de [[Boomer (RDM)|Boomer]] et qui est un agent en sommeil, un [[Numéro Cinq]], un [[Numéro Trois]] et un [[Numéro Quatre]]. Ces agents ont rempli différentes fonctions dans la Flotte, commettant différents actes de sabotage, mais ont finalement échoué et sont tous tués à l'exception de la Six dure à cuire dont le sort est inconnu. Les Cylons réussissent aussi à placer l'agent [[Gina Inviere]] à bord du battlestar ''Pegasus'' où elle exécute des actes de sabotages avant de se faire prendre lors de la [[bataille du relais de communications]] quand [[Kendra Shaw]] remarque une autre Six dirigeant un abordage avec des Centurions {{cite|{{ep|razor}}}}.
+
Dans le cadre de leur plan, les Cylons ont placé des agents dans des positions stratégiques afin de provoquer le plus de dégâts : par exemple, un [[Numéro Deux]] a été placé comme professeur de yoga dans le Ministère de la défense et un [[Numéro Six]], appelé plus tard [[Caprica-Six]], a été envoyée pour infiltrer le réseau informatique de la défense pour le mettre hors service lors du lancement de l'attaque avec l'aide (à son insu) de [[Gaius Baltar]]. Après les attaques, plusieurs agents cylons se trouvent au sein de la flotte : deux [[Numéro Six]], l'une qui s'appelle [[Shelly Godfrey]], l'autre qui porte le qualificatif de Six dure à cuire, un [[Numéro Deux]], un [[Numéro Huit]] connu sous le nom de [[Boomer (RDM)|Boomer]] et qui est un agent en sommeil, un [[Numéro Cinq]], un [[Numéro Trois]] et un [[Numéro Quatre]]. Ces agents ont rempli différentes fonctions dans la Flotte, commettant différents actes de sabotage, mais ont finalement échoué et sont tous tués à l'exception de la Six dure à cuire dont le sort est inconnu. Les Cylons réussissent aussi à placer l'agent [[Gina Inviere]] à bord du battlestar ''Pegasus'' où elle exécute des actes de sabotages avant de se faire prendre lors de la [[bataille du relais de communications]] quand [[Kendra Shaw]] remarque une autre Six dirigeant un abordage avec des Centurions {{cite|{{ep|razor}}}}.
  
 
== Prise de pouvoir par la force brute ==
 
== Prise de pouvoir par la force brute ==
  
 
<blockquote>Montré dans {{ep|33}}, {{ep|Scattered}}, {{ep|resurrection ship, part ii}}, {{ep|lay down your burdens, part ii}} et {{ep|razor}}</blockquote>
 
<blockquote>Montré dans {{ep|33}}, {{ep|Scattered}}, {{ep|resurrection ship, part ii}}, {{ep|lay down your burdens, part ii}} et {{ep|razor}}</blockquote>
La menace symétrique posée par les Cylons réside majoritairement dans les forces spatio-navales importantes, [[épisode:Le Minerai de tylium|bien ravitaillées]], technologiquement avancées et bien coordonnées. Elles comprennent des [[Bombardier (RDM)|chasseurs spatiaux en grand nombre]], des [[Bombardier lourd|vaisseaux de transport de troupes]], des [[vaisseau de base|vaisseaux de guerre impressionnants]], [[Transporteur cylon|vaisseaux de soutien associés]] ainsi qu'un [[vaisseau Résurrection]], qui est nécessaire au recouvrement des [[Cylons humanoïdes]] tués et des personnalités des Bombardiers. Un vaisseau de base seul ne semble pas faire le poids face à un [[battlestar de type Mercury|battlestar de type ''Mercury'']] en combat, mais ils sont plus nombreux.
+
La menace symétrique posée par les Cylons réside majoritairement dans les forces spatio-navales importantes, [[épisode:Le Minerai de tylium|bien ravitaillées]], technologiquement avancées et bien coordonnées. Elles comprennent des [[Bombardier (RDM)|chasseurs spatiaux en grand nombre]], des [[Bombardier lourd|vaisseaux de transport de troupes]], des [[vaisseau de base|vaisseaux de guerre impressionnants]], des [[Transporteur cylon|vaisseaux de support associés]] ainsi qu'un [[vaisseau Résurrection]], qui est nécessaire au recouvrement des [[Cylons humanoïdes]] tués et des personnalités des Bombardiers. Un vaisseau de base seul ne semble pas faire le poids face à un [[battlestar de type Mercury|battlestar de type ''Mercury'']] en combat, mais ils sont plus nombreux. Il apparaît que les vaisseaux de base et les battlestars sont conçus pour être des hybrides transporteurs/vaisseaux de guerre, mais les vaisseaux de base ont plus la fonction de transporteur quand on voit le nombre de chasseurs qu'ils transportent tandis que les battlestars sont meilleurs en engagement direct contre des vaisseaux capitaux. Normalement, si un vaisseau de base affronte un battlestar avec son complément de chasseur, il est une menace sérieuse, même face aux battlestars de classe ''Mercury''. Cependant, si les ailiers bombardiers des vaisseaux de base sont attirés ailleurs (comme dans la [[bataille du vaisseau Résurrection]]) et se trouve donc engagé avec le feu nourri des batteries d'un battlestar, il est visiblement en désavantage.
 +
 
 +
La supériorité du nombre de Cylons, que ce soit en vaisseaux ou troupes de combat, laisse les survivants des Colonies avec des options défensives très limitées et virtuellement aucune option offensive s'ils devaient faire face aux forces cylones. Les tactiques comprennent :
 +
 
 +
* Infanterie de combat : le [[Centurion cylon (RDM)|Centurion cylon]] rapide, lourdement protégé et bien armé a prouvé son efficacité létale dans de multiples combats rapprochés avec le personnel armé de ''[[Galactica (RDM)|Galactica]]''. Un petit nombre de Centurions peut poser une menace significative à l'équipage complet.
 +
* Frappes chirurgicales : les Cylons ont démontré la capacité d'infiltrer une force de frappe dans un [[battlestar (RDM)|battlestar]] malgré ses défenses {{cite|trs|valley of darkness}}. Lors d'un abordage par des Centurions armés pour l'occasion, les Cylons auraient pu avoir accès au [[poste de contrôle des avaries]], probablement capturé ''Galactica'' et détruit le reste de la Flotte s'il n'y avait pas eu la présence d'esprit de l'officier commandant et son expérience et les renseignements qu'il a acquis lors de la [[Guerre avec les Cylons]]. Dans ce cas, les Centurions lourdement armés accostent ''Galactica'' en même temps qu'un virus informatique met hors service les systèmes du vaisseau, rendant vulnérables le vaisseau et l'équipage, malgré le fait que l'équipage a pu détruire et les Centurions et le virus {{cite|trs|valley of darkness}}. Cette action fut aussi tentée sur ''Pegasus'' lors de la [[bataille du relais de communications]] avec un accostage du vaisseau par des Centurions commandés par une [[Numéro Six]] (et aidée par la copie Six [[Gina Inviere]]). La Six est tuée par le lieutenant [[Kendra Shaw]] et les Centurions finalement détruits, mais l'équipage souffre de lourdes pertes dans la bataille causées sans aucun doute par les Centurions pour bon nombre d'entre eux.
 +
* Contre-mesures électroniques (ECM) : la capacité étonnante des Cylons à compromettre la sécurité des [[ordinateur|systèmes informatiques]] en réseau a été bien documenté. Les Bombardiers envoient régulièrement des signaux pour soit ouvrir une porte dérobée dans les chasseurs coloniaux équipés du [[CNP]] soit pour tenter de craquer les avioniques d'un chasseur, soit encore accéder au réseau informatique d'un battlestar pour l'infecter avec un [[virus informatique cylon|virus]] débilitant. Dans le cas de ''Galactica'', les Cylons réussissent à infecter le battlestar avec un virus quand l'équipage et obligé de mettre les systèmes informatiques en réseau lors d'une invasion simultanée de Centurions embarqués dans un [[Bombardier lourd]]. Les Centurions et le virus sont finalement éliminés, mais pas avant que le-dit virus ne laisse derrière lui une [[bombe logique]] pour achever le travail. [[Sharon Agathon]] aide à détruire la bombe logique et la redistribue à une force d'attaque cylone, donnant le [[grand tir au pigeons cylons]].
 +
* Invasion de masse : Les forces cylones sont tellement impressionnantes par rapport aux forces coloniales que la simple apparition d'un seul [[vaisseau de base]] provoque une retraite immédiate. Alors que la Flotte (supportée en plus par ''[[Pegasus (RDM)|Pegasus]]'') est capable de stopper une flotte cylone composée de deux vaisseaux de base imposants qui suivaient ''Galactica'' depuis un certain temps, les deux seuls battlestars sont en large sous-nombre lorsque des dizaines de vaisseaux de base qui apparaissent près de la [[Nouvelle Caprica]] pour placer les Coloniaux présents sur place sous occupation.
 +
 
 +
== Après {{ep|downloaded}} et l'occupation de la Nouvelle Caprica ==
 +
 
 +
La direction de la société cylone change temporairement lorsque deux Cylons convainquent le collectif que le génocide humain était une erreur {{cite|trs|downloaded|lay down your burdens, part ii}}. Le changement est provoqué par deux Cylons-clés : [[Caprica-Six]], qui était en grande partie [[CNP|responsable]] de la destruction de la [[Flotte coloniale (RDM)|Flotte coloniale]], et la [[Boomer (RDM)|Boomer]] de ''Galactica'' qui a été ressuscitée. En conséquence, les Cylons semblent avoir formé une nouvelle tactique en tant qu'occupants des survivants de la race humaine de la Nouvelle Caprica : le rôle du dictateur bienveillant. Cependant, les humains montent une résistance de plus en plus forte contre les occupants et finirent par échapper au contrôle des Cylons {{cite|trs|occupation|exodus, part ii}}.
 +
 
 +
La Nouvelle Caprica abandonnée, les Cylons laissent tomber leur objectif de coexistence quasi-bienveillante, et retournent dans l'espace à la poursuite de la Flotte. Ils font un mélange de tactique militaire et diplomatique, différant une attaque par exemple pour négocier avec les Coloniaux au-dessus de la [[planète aux algues]] au sujet de l'[[Œil de Jupiter]]. Les Cylons se concentrent maintenant sur la recherche de la [[Terre (RDM)|Terre]], faisant la course avec les Coloniaux pour découvrir des indices sur sa localisation {{cite|trs|the eye of jupiter}}.
 +
 
 +
== L'insertion secrète d'un agent pour une mission secrète ==
 +
 
 +
<blockquote>Montré dans {{ep|no exit}}, {{ep|deadlock}} et {{ep|someone to watch over me}}</blockquote>
 +
Après la destruction du [[hub Résurrection]] lors de la [[bataille du hub Résurrection]] dans la [[guerre civile cylone]], [[Cavil]] semble abandonner la poursuite de la Flotte pendant un temps, bien qu'il connaisse apparemment son emplacement étant donné que [[Boomer (RDM)|Boomer]] a été capable de la retrouver. Les [[Cinq Derniers]] sont les seuls qui connaissent le secret de la [[résurrection]] et tout qu'il a est [[Ellen Tigh]] qui a été ressuscitée. Cavil échafaude un plan dans lequel Boomer {{guil|aide}} Ellen à s'échapper de la vivisection qu'il l'attend pour trouver les secrets de la résurrection, mais son véritable objectif d'atteindre ''Galacitca'' et capturer [[Hera Agathon]] afin que les Cylons puissent apprendre comment elle a pu naître. Boomer réussit sa capture, mais se lie à l'enfant et regrette son action tandis qu'au même moment la colère des Coloniaux et des rebelles cylons s'enflamme contre Cavil, atteignant son apogée lors de la [[bataille de la Colonie]] où ''Galactica'' détruit les Cylons.
  
 
== Références ==
 
== Références ==

Version actuelle datée du 19 avril 2020 à 02:47

Article de la série sur
Les Cylons
univers réinventé

Les Cylons ont rapidement mené l'initiative et utilisé un force de frappe impressionnante en utilisant des méthodes symétriques et asymétriques d'opération afin d’annihiler totalement les Douze Colonies et par là-même réussir virtuellement à éradiquer l'espèce humaine.

Sesha Abinell a rassemblé des renseignements sur le modus operandi des Cylons dans son funeste projet de se venger de la mort de son mari et d'exposer les tentatives de dissimulation des opérations et conspirations militaires avec les Cylons. Son ordinateur affiche les détails de plusieurs tactiques des Cylons depuis son point de vue (LSR : La Vengeance).

Privation de sommeil

Montré dans 33 minutes

Les Cylons sont des machines qui n'ont besoin ni de nourriture, ni de sommeil. Combiné avec le travail des agents cylons qui ont infiltré les membres de la Flotte, les Cylons peuvent terroriser et éprouver la Flotte à puiser dans leurs ressources limitées. Le soutien de l'armée coloniale est aussi érodé par l'épuisement et l'usure morale. La tactique de mettre en embuscade la Flotte toutes les 33 minutes pendant cinq jours consécutifs a grandement limité la capacité de Galactica de réparer les chasseurs de fait de la fatigue du personnel de pont, et les commandants se sont trouvés poussés à l'épuisement et à l'inefficacité.

Les Cylons humanoïdes sont majoritairement organiques, et nécessitent de la nourriture et du repos par définition ; cependant, ils n'en n'ont pas autant besoin que les humains « classiques », ceci étant démontré par les Cylons Valerii (LSR : 33 minutes, Le Retour d'Ellen).

Attaque des ressources naturelles

Montré dans L'Eau, Le Minerai de tylium, Double Affrontement

Les agents cylons présentent la menace proéminente pour la sécurité de la Flotte et les derniers survivants des Douae Colonies. Du fait que les Cylons humanoïdes ne puissent pas être distingués visuellement des humains, ils forment une menace asymétrique pour les éléments civils de la Flotte densément groupés et sans défense. La destruction ou le contrôle des ressources limitées de la Flotte comme les réserves d'eau ou le tylium sont de la plus haute priorité.

Manipulation émotionelle

Montré dans bon nombre d'épisodes, dont notamment De chair et de sang et À la recherche de la Terre, 2e partie

Les Cylons humanoïdes, qu'ils soient des « agents en sommeil » comme Boomer ou bien conscients de ce qu'ils sont comme la première copie d'Aaron Doral (Minisérie) possèdent des émotions très fortes qui ne sont pas différentes des émotions des humains. Étant donné que les copies d'agents sont des archétypes de personnalités humaines, chaque Cylon humanoïde est spécialisé pour affecter les humains de leur entourage de façon particulière. Un bon exemple est quand Boomer, qui n'est plus un agent en sommeil mais toujours une ennemie manipule Galen Tyrol pour qu'il l'aide en utilisant ce qu'il ressentait pour elle avant. Cependant, Boomer admet avant de partir qu'elle ne lui a jamais menti sur ce qu'elle ressentait pour lui quand elle le manipulait.[1]

Attaques suicides

Montré dans L'Attentat

Du fait que la personnalité d'un Cylon humanoïde peut être ressuscitée lorsque les bonnes conditions sont réunies, les agents cylons peuvent intentionnellement s'exposer pour détruire une ressource coloniale. Une deuxième copie d'Aaron Doral se fait exploser dans un couloir de Galactica, ayant presque réussi à tuer ses commandants de vaisseau.

Les Bombardiers peuvent aussi se faire passer pour un vaisseau-bélier contre un Rapace, un Viper ou même un battlestar (LSR : À la recherche de la Terre, 1re partie).

Après la destruction du Vaisseau Résurrection, les Cylons ont ajusté leur tactique d'attaque en passant de l'attaque de front à des attaques de type « frappe-et-court », afin d'éviter de perdre de façon définitive un grand nombre de Bombardiers (ou alors des copies humanoïdes présentes dans des vaisseaux cylons) lors des batailles.

Insémination et reproduction des Cylons

Montré dans Les Croyances de Baltar, La Ferme et Téléchargement

Sous prétexte des commandements de leur Dieu, les Cylons ont utilisé des réfugiés coloniaux capturés toujours en vie dans les vestiges des villes coloniales pour tenter de se reproduire avec des hôtes humains. Dans le cas ou une humaine refuse de coopérer, les Cylons tentent de fertiliser artificiellement leurs œufs avec du matériel génétique des Cylons humanoïdes. Dans le cas où la femme collabore, la méthode usuelle de fécondation est tentée. Dans d'autres complexes, les Cylons tentent de fertiliser les Cylons humanoïdes de sexe féminin avec le matériel génétique des humains mâles. La première fertilisation et naissance couronnée de succès d'un hybride Cylon-humain a été accompli lors d'une expérimentation dans laquelle le lieutenant Karl Agathon a été piégé pour tomber amoureux d'une Numéro Huit dont il ne connaissait pas sa véritable nature.

De telles tactiques démoralisent les Coloniaux qui croient fermement que les Cylons sont uniquement des machines ; ils prennent ces tactiques comme une forme de viol ou de perversité qui leur est intolérable, comme exprimé par Kara Thrace à Samuel Anders (LSR : Posez votre fardeau, 2e partie). De façon tout aussi controversée, des officiers coloniaux humains du battlestar Pegasus ont commis un viol collectif sur la personne du Cylon humanoïde appelé Gina Inviere.

De nombreux modèles

Il existe douze modèles de Cylons humanoïdes, chacun avec un archétype de personnalité qui correspond à l'un des douze traits ou comportements humains. Le nombre de copies d'un modèle particulier est inconnu, mais semble être très important, ce qui complique d'autant plus l'identification d'un modèle et de ses actions par les Coloniaux par rapport à une autre copie. Sept modèles ont finalement un nombre non dévoilé de copies tandis que les Cinq Derniers ont une seule copie qui possède des capacités des Cylons, mais sont inconscients de leur véritable nature. De plus, ils se trouvent du côté des humains.

Des agents en sommeil au sein de la Flotte

Montré dans bon nombre d'épisodes, dont particulièrement L'Eau et Résistance

Les agents en sommeil ne sont pas conscients de leur véritable nature. Une personnalité de bas niveau prend le dessus de la personnalité humaine sur demande afin de faire de l'espionnage ou du sabotage. Boomer est un agent en sommeil qui se rebelle contre sa nature suspectée mais qui finit par succomber à celle-ci lorsque sa personnalité en sommeil lui ordonne de tirer sur le commandant William Adama à bout-portant lors d'une tentative d'assassinat (LSR : À la recherche de la Terre, 2e partie). Boomer est le seul agent en sommeil connu mais il est possible qu'il y en ait eu d'autres dans d'autres vaisseaux avant les attaques. Après, quand Boomer est téléchargée dans un nouveau corps, elle éprouve des difficultés à accepter sa véritable nature, mais finit par l'accepter et devient une menace sérieuse mais cette fois-ci sans être contrôlée par un quelconque programme.

Des agents cylons au sein de la Flotte et dans des positions-clés avant l'attaque

Montré dans plusieurs épisodes et dans Battlestar Galactica: The Plan

Dans le cadre de leur plan, les Cylons ont placé des agents dans des positions stratégiques afin de provoquer le plus de dégâts : par exemple, un Numéro Deux a été placé comme professeur de yoga dans le Ministère de la défense et un Numéro Six, appelé plus tard Caprica-Six, a été envoyée pour infiltrer le réseau informatique de la défense pour le mettre hors service lors du lancement de l'attaque avec l'aide (à son insu) de Gaius Baltar. Après les attaques, plusieurs agents cylons se trouvent au sein de la flotte : deux Numéro Six, l'une qui s'appelle Shelly Godfrey, l'autre qui porte le qualificatif de Six dure à cuire, un Numéro Deux, un Numéro Huit connu sous le nom de Boomer et qui est un agent en sommeil, un Numéro Cinq, un Numéro Trois et un Numéro Quatre. Ces agents ont rempli différentes fonctions dans la Flotte, commettant différents actes de sabotage, mais ont finalement échoué et sont tous tués à l'exception de la Six dure à cuire dont le sort est inconnu. Les Cylons réussissent aussi à placer l'agent Gina Inviere à bord du battlestar Pegasus où elle exécute des actes de sabotages avant de se faire prendre lors de la bataille du relais de communications quand Kendra Shaw remarque une autre Six dirigeant un abordage avec des Centurions (Battlestar Galactica: Razor).

Prise de pouvoir par la force brute

Montré dans 33 minutes, Le Tout pour le tout, Opération survie, 2e partie, Posez votre fardeau, 2e partie et Battlestar Galactica: Razor

La menace symétrique posée par les Cylons réside majoritairement dans les forces spatio-navales importantes, bien ravitaillées, technologiquement avancées et bien coordonnées. Elles comprennent des chasseurs spatiaux en grand nombre, des vaisseaux de transport de troupes, des vaisseaux de guerre impressionnants, des vaisseaux de support associés ainsi qu'un vaisseau Résurrection, qui est nécessaire au recouvrement des Cylons humanoïdes tués et des personnalités des Bombardiers. Un vaisseau de base seul ne semble pas faire le poids face à un battlestar de type Mercury en combat, mais ils sont plus nombreux. Il apparaît que les vaisseaux de base et les battlestars sont conçus pour être des hybrides transporteurs/vaisseaux de guerre, mais les vaisseaux de base ont plus la fonction de transporteur quand on voit le nombre de chasseurs qu'ils transportent tandis que les battlestars sont meilleurs en engagement direct contre des vaisseaux capitaux. Normalement, si un vaisseau de base affronte un battlestar avec son complément de chasseur, il est une menace sérieuse, même face aux battlestars de classe Mercury. Cependant, si les ailiers bombardiers des vaisseaux de base sont attirés ailleurs (comme dans la bataille du vaisseau Résurrection) et se trouve donc engagé avec le feu nourri des batteries d'un battlestar, il est visiblement en désavantage.

La supériorité du nombre de Cylons, que ce soit en vaisseaux ou troupes de combat, laisse les survivants des Colonies avec des options défensives très limitées et virtuellement aucune option offensive s'ils devaient faire face aux forces cylones. Les tactiques comprennent :

  • Infanterie de combat : le Centurion cylon rapide, lourdement protégé et bien armé a prouvé son efficacité létale dans de multiples combats rapprochés avec le personnel armé de Galactica. Un petit nombre de Centurions peut poser une menace significative à l'équipage complet.
  • Frappes chirurgicales : les Cylons ont démontré la capacité d'infiltrer une force de frappe dans un battlestar malgré ses défenses (LSR : Les Centurions de Caprica). Lors d'un abordage par des Centurions armés pour l'occasion, les Cylons auraient pu avoir accès au poste de contrôle des avaries, probablement capturé Galactica et détruit le reste de la Flotte s'il n'y avait pas eu la présence d'esprit de l'officier commandant et son expérience et les renseignements qu'il a acquis lors de la Guerre avec les Cylons. Dans ce cas, les Centurions lourdement armés accostent Galactica en même temps qu'un virus informatique met hors service les systèmes du vaisseau, rendant vulnérables le vaisseau et l'équipage, malgré le fait que l'équipage a pu détruire et les Centurions et le virus (LSR : Les Centurions de Caprica). Cette action fut aussi tentée sur Pegasus lors de la bataille du relais de communications avec un accostage du vaisseau par des Centurions commandés par une Numéro Six (et aidée par la copie Six Gina Inviere). La Six est tuée par le lieutenant Kendra Shaw et les Centurions finalement détruits, mais l'équipage souffre de lourdes pertes dans la bataille causées sans aucun doute par les Centurions pour bon nombre d'entre eux.
  • Contre-mesures électroniques (ECM) : la capacité étonnante des Cylons à compromettre la sécurité des systèmes informatiques en réseau a été bien documenté. Les Bombardiers envoient régulièrement des signaux pour soit ouvrir une porte dérobée dans les chasseurs coloniaux équipés du CNP soit pour tenter de craquer les avioniques d'un chasseur, soit encore accéder au réseau informatique d'un battlestar pour l'infecter avec un virus débilitant. Dans le cas de Galactica, les Cylons réussissent à infecter le battlestar avec un virus quand l'équipage et obligé de mettre les systèmes informatiques en réseau lors d'une invasion simultanée de Centurions embarqués dans un Bombardier lourd. Les Centurions et le virus sont finalement éliminés, mais pas avant que le-dit virus ne laisse derrière lui une bombe logique pour achever le travail. Sharon Agathon aide à détruire la bombe logique et la redistribue à une force d'attaque cylone, donnant le grand tir au pigeons cylons.
  • Invasion de masse : Les forces cylones sont tellement impressionnantes par rapport aux forces coloniales que la simple apparition d'un seul vaisseau de base provoque une retraite immédiate. Alors que la Flotte (supportée en plus par Pegasus) est capable de stopper une flotte cylone composée de deux vaisseaux de base imposants qui suivaient Galactica depuis un certain temps, les deux seuls battlestars sont en large sous-nombre lorsque des dizaines de vaisseaux de base qui apparaissent près de la Nouvelle Caprica pour placer les Coloniaux présents sur place sous occupation.

Après Téléchargement et l'occupation de la Nouvelle Caprica

La direction de la société cylone change temporairement lorsque deux Cylons convainquent le collectif que le génocide humain était une erreur (LSR : Téléchargement, Posez votre fardeau, 2e partie). Le changement est provoqué par deux Cylons-clés : Caprica-Six, qui était en grande partie responsable de la destruction de la Flotte coloniale, et la Boomer de Galactica qui a été ressuscitée. En conséquence, les Cylons semblent avoir formé une nouvelle tactique en tant qu'occupants des survivants de la race humaine de la Nouvelle Caprica : le rôle du dictateur bienveillant. Cependant, les humains montent une résistance de plus en plus forte contre les occupants et finirent par échapper au contrôle des Cylons (LSR : Mission suicide, Exodus, 2e partie).

La Nouvelle Caprica abandonnée, les Cylons laissent tomber leur objectif de coexistence quasi-bienveillante, et retournent dans l'espace à la poursuite de la Flotte. Ils font un mélange de tactique militaire et diplomatique, différant une attaque par exemple pour négocier avec les Coloniaux au-dessus de la planète aux algues au sujet de l'Œil de Jupiter. Les Cylons se concentrent maintenant sur la recherche de la Terre, faisant la course avec les Coloniaux pour découvrir des indices sur sa localisation (LSR : L'Œil de Jupiter).

L'insertion secrète d'un agent pour une mission secrète

Montré dans Sans issue, Le Retour de Gaius et Quelqu'un pour veiller sur moi

Après la destruction du hub Résurrection lors de la bataille du hub Résurrection dans la guerre civile cylone, Cavil semble abandonner la poursuite de la Flotte pendant un temps, bien qu'il connaisse apparemment son emplacement étant donné que Boomer a été capable de la retrouver. Les Cinq Derniers sont les seuls qui connaissent le secret de la résurrection et tout qu'il a est Ellen Tigh qui a été ressuscitée. Cavil échafaude un plan dans lequel Boomer « aide » Ellen à s'échapper de la vivisection qu'il l'attend pour trouver les secrets de la résurrection, mais son véritable objectif d'atteindre Galacitca et capturer Hera Agathon afin que les Cylons puissent apprendre comment elle a pu naître. Boomer réussit sa capture, mais se lie à l'enfant et regrette son action tandis qu'au même moment la colère des Coloniaux et des rebelles cylons s'enflamme contre Cavil, atteignant son apogée lors de la bataille de la ColonieGalactica détruit les Cylons.

Références

  1. Pour en savoir plus sur la personnalité des Cylons, voir l'article sur les Cylons humanoïdes