Le sujet de cet article est lié à minisérie Battlestar Galactica

Commandant de bord de Colonial Un

De Battlestar Wiki
Commandant de bord de Colonial Un
Commandant de bord de Colonial Un dans Battlestar Galactica, 1re partie.jpg
Informations biographiques
Genre
EspèceHumain
StatutVivant
Informations socio-politiques
OccupationCommandant de bord du Colonial Un
AffilationEversun
Informations non liées à l'univers BSG
Interprété parBarclay Hope
Première apparitionBattlestar Galactica, 1re partie

Le commandant non nommé[1] était commandant de bord du vaisseau gouvernemental Colonial Heavy 798 qu'il a rebaptisé Colonial Un suite à l'investiture forcée de Laura Roslin dans la fonction de présidente des Douze Colonies de Kobol.

Évolution du personnage

Battlestar Galactica, 1re partie

Le commandant de bord est responsable du Colonial Heavy 798, un vaisseau gouvernemental ayant à son bord la secrétaire de l'éducation Laura Roslin, son assistant Billy Keikeya ainsi que plusieurs membres de la presse coloniale et en partance pour Galactica afin de participer à la cérémonie de mise à la retraite du vieux battlestar datant du début de la Guerre avec les Cylons. Au début du vol, il annonce aux passagers que le vol durera environ 5 heures 30.

Après la cérémonie, le Colonial Heavy 798 amorce son retour vers Caprica en compagnie d'Apollo volant avec le vieux Viper Mark II restauré dans lequel son père a volé.

À environ 3 heures de Caprica, le commandant de bord abandonne son cockpit pour faire une annonce personnelle aux passagers sur une série d'événements étranges qui auraient eu lieu sur Caprica engendrant un retard pour leur vol. Il laisse des doutes concernant son message car ni lui, ni Lee Adama ne peuvent discerner exactement ce qui se passe depuis leurs signaux radios. Le commandant exprime sa joie de savoir que le chasseur du capitaine Adama les escorte, mais Adama lui rappelle que ce vieux Viper a été restauré uniquement pour faire le spectacle, pas pour combattre. Adama avertit le pilote de se tenir prêt à mettre les gaz s'il y a du grabuge. Le pilote confirme, ajoutant que sa main est posée sur la manette des gaz depuis qu'ils ont reçu le message.

Un peu plus tard, la secrétaire Roslin se rend à la cabine de pilotage pour demander confirmation des annonces faites au travers d'un poste radio à ondes courtes d'un passager, stipulant que Caprica avait été frappée par des bombes nucléaires. Le pilote tenant dans sa main le message qu'il vient juste de recevoir, tremble tout en disant que non seulement Caprica, mais trois autres colonies ont été attaquées. Le pilote en état de choc sent qu'il doit faire l'annonce, mais Roslin prend la responsabilité de le faire et lui demande de contacter le ministère de la défense civile pour voir s'il n'y a rien que le vaisseau puisse faire pour aider dans cette crise. Les nouvelles instructions de Roslin refocalisent le commandant et son visage se détend un peu.

Après l'annonce de Roslin aux passagers, le commandant rapporte qu'il a réussi à joindre quelqu'un au ministère. Pendant que Roslin parle à l'individu et réussit à obtenir des informations plus complètes sur l'attaque qui est bien menée par les Cylons, le commandant l'interrompt brusquement : Colonial Heavy 798 est attaqué par un missile qui se dirige droit vers le vaisseau. Heureusement, Apollo réussit à leurrer la tête du missile avec ses réacteurs et réussit à le détruire. Le commandant est appelé au secours par Apollo pour le récupérer car son Viper a été désactivé par le souffle de l'explosion. Le Viper est finalement rapatrié dans l'immense zone cargo. Le commandant et Roslin discutent sur les plans de sauvetage ainsi que les ressources au moment où Adama entre dans la cabine des passagers.

Plus tard, avec Roslin et Adama dans le cockpit, le commandant du vaisseau reçoit un étrange message gouvernemental par radio. Roslin répond aux deux visiblement surpris qu'il s'agit d'un message d'urgence automatique qui est envoyé dans le cas où le président des Colonies et la majeure partie de l'administration sont morts ou dans l'incapacité d’exercer leur fonction. Elle demande au commandant de transmettre sur la même fréquence son numéro d'identification gouvernemental puis quitte les lieux. Peu après, le commandant du vaisseau transmet une réponse imprimée : Laura Roslin est la seule membre connue survivante du gouvernement des Douze Colonies, et se retrouve de facto présidente des Douze Colonies par succession d'urgence. Elle demande au commandant de trouver un prêtre à bord pour qu'elle prête serment.

À environ 4 heures de Caprica, le commandant de bord du vaisseau a localisé plusieurs vaisseaux civils, qui volent maintenant ensemble. Le petit groupe de vaisseaux trouvent le Gemenon Liner 1701 à la dérive avec un besoin d'assistance. Alors qu'il répond au vaisseau, le pilote du transporteur rebaptise fièrement Colonial Heavy 798 en Colonial Un, car ayant à son bord la présidente. L'assistance est interrompue par une seconde attaque par missile des Cylons. Lee Adama se souvient que le vaisseau sans arme et sans défense transporte des vieux générateurs à ondes électromagnétiques de Galactica pour les ramener sur Caprica. Adama active les machines.

Battlestar Galactica, 2e partie

Grâce aux générateurs, les missiles sont désactivés, et les Cylons croient que le petit groupe de vaisseaux est détruit ; tout l'équipage de Colonial Un est sonné et inconscient suite à l'émission d'ondes. Le commandant finit par se réveiller et remet le vaisseau en service. Après que Roslin et le commandant découvrent Lee Adama à côté des générateurs, expliquant finalement ce qu'il a fait, le commandant du vaisseau se demande si quelqu'un d'autre dans la Flotte coloniale connaissait l'astuce d'Adama.

Le petit groupe de vaisseaux civils que Roslin rassemble devient une grande caravane, attirant l'attention d'un éclaireur cylon. Tandis que le commandant du vaisseau est d'accord avec Aaron Doral pour utiliser chaque instant possible pour récupérer autant de passagers que possible provenant des vaisseaux subluminiques, le capitaine Adama montre son désaccord, sachant que d'un instant à l'autre tous pourraient se retrouver détruits.

Le commandant du vaisseau de transport et Adama préparent Colonial Un ainsi que les autres vaisseaux équipé d'un système PRL à fuir. Le commandant, qui était désireux d'aider les autres vaisseaux réussit finalement à ne pas divulguer les coordonnées pour les vaisseaux à vitesse subluminiques quand Adama lui dit que les Cylons pourraient récupérer ces renseignements dans le cas où ils captureraient les personnes abandonnées à leur sort.

Notes

  • Malgré l'importance du commandant de bord en tant que pilote en chef de Colonial Un, le personnage n’apparaît pourtant que dans la Minisérie. Il n'apparaît dans aucun autre épisode de la Série Réinventée.
  • Ce personnage est un personnage non nommé.

Galerie d'images

Références

  1. Dans le roman basé sur la Minisérie, le personnage non nommé (crédité comme le Transport Pilot) reçoit un nom : « Captain Russo ». Cependant, à cause des nombreuses contradictions et inexactitudes de ce livre, ce nom ainsi que le roman dans son ensemble font partie d'une continuité indépendante.