Différences entre les versions de « Épisode:Battlestar Galactica, 1re partie »

De Battlestar Wiki
Ligne 73 : Ligne 73 :
; Aire d'atterrissage du ''Galactica'', [[Cérémonie du désarmement]]
; Aire d'atterrissage du ''Galactica'', [[Cérémonie du désarmement]]
* Après un discours d'[[Elosha]], Aaron Doral présente une parade de [[Viper (RDM)|Viper]]s conduite par Lee Adama pendant que l'[[hymne des Douze Colonies]] est joué. Doral invite le dernier commandant en date de ''Galactica'' à la tribune. Adama commence son discours qu'il avait répété plus tôt, mais finit par s'arrêter, submergé par ses pensées, disant que le prix de l'uniforme est parfois trop lourd à porter. Il se pose alors la question de savoir pourquoi les êtres humains méritaient-ils d'être sauvés. Ils sont meurtriers, mais cela retombe sur les enfants, refusant d'admettre leurs erreurs, comme avec les Cylons. {{guil|On ne peut jouer à Dieu et ensuite se laver les mains des choses qu'on a créées, car tôt ou tard, il faut reconnaître nos fautes et en payer le prix}}. Surpris par le discours, Seule Laura Roslin applaudit, suivie ensuite par la congrégation.
* Après un discours d'[[Elosha]], Aaron Doral présente une parade de [[Viper (RDM)|Viper]]s conduite par Lee Adama pendant que l'[[hymne des Douze Colonies]] est joué. Doral invite le dernier commandant en date de ''Galactica'' à la tribune. Adama commence son discours qu'il avait répété plus tôt, mais finit par s'arrêter, submergé par ses pensées, disant que le prix de l'uniforme est parfois trop lourd à porter. Il se pose alors la question de savoir pourquoi les êtres humains méritaient-ils d'être sauvés. Ils sont meurtriers, mais cela retombe sur les enfants, refusant d'admettre leurs erreurs, comme avec les Cylons. {{guil|On ne peut jouer à Dieu et ensuite se laver les mains des choses qu'on a créées, car tôt ou tard, il faut reconnaître nos fautes et en payer le prix}}. Surpris par le discours, Seule Laura Roslin applaudit, suivie ensuite par la congrégation.
* ''Colonial Heavy 798'' s'en va de ''Galactica'' accompagnée par Apollo et la dernière escadrille. Pendant ce temps sur Caprica, Baltar assiste impuissant aux nouvelles terrifiantes et confuses données par Kellan Brody et un [[reporter (Battlestar Galactica)|reporter]] jusqu'à ce qu'une détonation souffle les lieux et que l'écran devienne neigeux, ayant perdu tout signal. Alors qu'il ne veut pas mourir, la jeune femme lui révèle que lorsque son corps sera détruit, elle se réveillera avec toute sa conscience et sa mémoire dans un autre corps identique. Elle lui apprend aussi qu'il existe douze modèles de Cylons et qu'elle est le [[Numéro Six]]. Alors qu'une déflagration arrive, elle lui ordonne de se baisser afin de lui servir de bouclier. Sur la planète, de nombreuses explosions atomiques apparaissent.
* ''Colonial Heavy 798'' s'en va de ''Galactica'' accompagnée par Apollo et la dernière escadrille. Pendant ce temps sur Caprica, Baltar regarde impuissant les nouvelles terrifiantes et confuses données par Kellan Brody et un [[reporter (Battlestar Galactica)|reporter]] jusqu'à ce qu'une détonation souffle les lieux et que l'écran devienne neigeux, ayant perdu tout signal. Alors qu'il ne veut pas mourir, la jeune femme lui révèle que lorsque son corps sera détruit, elle se réveillera avec toute sa conscience et sa mémoire dans un autre corps identique. Elle lui apprend aussi qu'il existe douze modèles de Cylons et qu'elle est le [[Numéro Six]]. Alors qu'une déflagration arrive, elle lui ordonne de se baisser afin de lui servir de bouclier. Sur la planète, de nombreuses explosions atomiques apparaissent.
* Dans les quartiers d'Adama, le [[Centre d'information et de combat]] appelle le commandant. Gaeta lui annonce qu'il vient de recevoir une alerte priorité 1 du [[Quartier général de la Flotte]] transmise en clair : Les Cylons viennent de lancer une attaque pour de vrai.
* Dans les quartiers d'Adama, le [[Centre d'information et de combat]] appelle le commandant. Gaeta lui annonce qu'il vient de recevoir une alerte priorité 1 du [[Quartier général de la Flotte]] transmise en clair : Les Cylons viennent de lancer une attaque pour de vrai.



Version du 9 mai 2020 à 08:50

Battlestar Galactica, 1re partie
Un épisode de la minisérie Battlestar Galactica
Battlestar Galactica, 1re partie.jpg
Caprica est sous le feu des bombes nucléaires tirées par les Cylons.
Titre originalBattlestar Galactica, Night 1
d'épisode1
Réalisé parMichael Rymer
Écrit parGlen A. Larson
Ronald D. Moore
Date de diffusion originaleDrapeau des États-Unis USA : 8 décembre 2003
Drapeau de la France FRA : 19 janvier 2005
Durée94'39"
Chronologie des épisodes
Battlestar Galactica, 2e partie Suivant
Image titre de l'épisode
Après 40 années de paix avec leurs créations les Cylons, les peuples des Douze Colonies de Kobol sont victimes d'un génocide orchestré par ces derniers.
Battlestar Galactica, 1re partie est le 1er épisode de de la minisérie Battlestar Galactica. Il s'agit de la première partie du pilote déguisé de la Série Réinventée.
Cet épisode est le premier d'une suite en deux parties. Il est suivi par Battlestar Galactica, 2e partie.

Points essentiels

Développement histoire

Douze Colonies • Cylons • Station Armistice • Officier de la station d'armistice • Vaisseau de base

Histoire

Préambule

  • Comme chaque année, un officier prend une navette atmosphérique pour se rendre à bord de la station Armistice. Il s'installe dans une grande pièce équipée d'un bureau et de deux chaises, sort des photos de sa famille ainsi que des documents relatifs au Cylons. Il finit par s'assoupir quand survient un événement inattendu : après plus de 40 années sans avoir donné signe de vie, deux Centurions Cylons entrent dans la station et se mettent au garde à vous à l'entrée. Ils ressemblent au modèle de Centurion 0005 des fiches techniques mais en beaucoup plus moderne et menaçant. Finalement, les canons intégrés à leur avant-bras se rétractent et font place à des mains métalliques.
  • L'officier est encore plus surpris quand une très belle jeune femme blonde vêtue d'un tailleur rouge entre par la même porte et s'approche de lui. Elle l'observe attentivement puis lui demande : « Es-tu vivant ? ».[1] L'officier est choqué, mais quand il finit par répondre par l'affirmative, elle lui demande de le prouver et commence à l'embrasser passionnément.
  • Au même moment, un vaisseau de base gigantesque approche de la station et tire un premier missile qui ébranle celle-ci. La femme retient l'officier qui a pris peur et lui dit que « ça a commencé ». Elle continue de l'embrasser de force jusqu'à ce qu'un autre missile détruise complètement la station, tuant tous ses occupants.

Acte 1

  • À bord du battlestar Galactica, chacun vaque à ses occupations. Kara Thrace fait son jogging dans les couloirs, Aaron Doral, chargé des relations publiques, fait l'historique et décrit les différentes fonctions du vaisseau à une foule de visiteurs tandis que le commandant William Adama répète un discours, étant interrompu successivement par le capitaine Kelly, Starbuck, puis par Cally, Socinus et Prosna qui se plaignent de voir Galactica transformée en musée.
  • Adama entre dans le centre de contrôle où le lieutenant Gaeta lui rapporte les nouvelles du centre de communications. Tout semble normal à part un message étrange provenant du Quartier général de la Flotte s'inquiétant du non retour du représentant de station Armistice et demandant la disponibilité des vaisseaux équipés de PRL afin de pouvoir effectuer un saut sur place en cas de problème. Adama fait remarquer qu'ils sont particulièrement occupés en ce jour pour pouvoir intervenir. Gaeta en profite pour exprimer sa reconnaissance envers Adama pour les trois dernières années passées sous son commandement. En sortant du CdC, Gaeta croise le colonel Tigh accoudé sur une rambarde et portant un gobelet, et le salue. Tigh retourne le salut puis s'en va tout en croisant Doral qui poursuit sa description du battlestar et de son architecture à la fois archaïque et fonctionnelle.
  • Le commandant Adama descend sur le pont où il retrouve le chef Tyrol et son équipe de mécaniciens de pont lui dévoilant un chasseur Viper Mark II entièrement restauré, celui-là même qui a été piloté par Adama (à l'époque lieutenant) et portant l'identification N7242C. Il est entièrement fonctionnel et armé, prêt à participer à la parade de la cérémonie de mise hors service avec la bénédiction du commandant. Prosna lui offre en cadeau un cadre photo qu'il a trouvé dans les archives de la Flotte sur lequel se trouve un jeune William Adama en compagnie de ses deux fils au pied du Viper. Adama semble bouleversé à la vue de cette photo et finit par remercier l'équipe de Tyrol.
  • Dans la salle de détente, le colonel Tigh se verse une fiole d'alcool dans son café et rejoint une table de jeu de cartes où se trouvent Starbuck, Boomer, Helo et le CAG. Au cours de la partie, Starbuck provoque Tigh au sujet de sa femme qui finit par réagir lorsque cette dernière exulte en gagnant la partie. Il renverse la table de jeu pour se jeter sur elle, mais cette dernière réplique en lui balançant un coup de poing. Tandis que Helo et Boomer retiennent Starbuck, Tigh met Thrace aux arrêts et lui ordonne de se rendre au brick.
  • Dans les quartiers du commandant Adama, ce dernier convainc Tigh d'abandonner les charges car c'est lui qui a commencé les hostilités. Tigh « reproche » à Adama d'avoir un faible pour Thrace qui est d'après lui la meilleure pilote de chasse qu'il ait connue.
Caprica City, Caprica
  • Laura Roslin, secrétaire de l'éducation, attend son médecin qui lui finit par lui annoncer qu'elle est atteinte d'une tumeur maligne trop avancée pour tenter une opération. Elle se retrouve peu après à bord du Colonial Heavy 798 qui fait route vers Galactica. Billy Keikeya, dépêche par le président Adar, commence à faire un état des lieux mais Roslin s'excuse et se précipite aux toilettes, submergée par la douleur tant physique que morale.
Marché de Riverwalk, Caprica City
  • Une jeune femme blonde ressemblant comme deux gouttes d'eau à la version de la Station Armistice, déambule dans le marché. Elle s'arrête sur un bébé en train de dormir dans son landau. La mère du bébé, Chantara, répond aux interrogations de la jeune femme blonde. Tandis que son mari vérifie la présence de sa femme au loin, cette dernière autorise la blonde à prendre l'enfant dans ses bras. Malgré tout, Chantara est pressée de récupérer son bébé, et alors que le mari de Chantara l'appelle pour voir quelque chose, la jeune femme blonde brise la nuque du bébé avant de se fondre dans la foule. Chantara finit par remarquer que son bébé ne bouge plus et qu'il ne respire plus. Affolée, elle appelle à l'aide.

Acte 2

  • Kellan Brody, animatrice de Pleins feux, interviewe en duplex le professeur Gaius Baltar qui se trouve dans sa résidence. Pendant l'interview, une femme entre dans la résidence tenant une valise dans sa main : il s'agit de la jeune femme blonde du marché.
  • Peu après, Baltar et la jeune femme s'embrassent passionnément, se déshabillant mutuellement. Alors qu'ils s’exigent, la femme demande s'il l'aime. Elle semble sérieuse à la surprise de Baltar, mais elle sourit et les deux reprennent leurs ébats. Alors qu'elle l'enjambe, la femme dit qu'elle « brûle de désir » et alors qu'ils font l'amour, sa colonne vertébrale s'éclaire et devient rouge.
  • À bord du Viper 450, le capitaine Lee Adama, nom de code « Apollo » accoste sur le pont bâbord de Galactica. Surpris par le fait qu'il doive faire une approche manuelle, il s'exécute et s'arrime.
  • Débarquant dans le hangar, il est accueilli par le Chef Tyrol qui lui précise que tous les appontages se font en approche manuelle, ordre du commandant. Adama semble désabusé et sarcastique quand Tyrol lui avoue que le commandant leur manquera quand il prendra sa retraite.
  • Au même moment, un Rapace atterrit en urgence. Tyrol accueille froidement le lieutenant Sharon Valerii qui lui explique que c'est le stabilisateur du Rapace qui ne fonctionne pas correctement. Elle est soutenue par Helo, son copilote. Alors qu'ils argumentent sur la pièce et la façon dont Tyrol s'occupe des vaisseaux, ils se dirigent vers un atelier derrière lequel Valerii ferme l'écoutille. Les deux commencent à enlever leurs tenues respective et finissent par s'embrasser.
  • Dans la salle de briefing des pilotes de Galactica, le CAG donne les directives pour la cérémonie de mise hors service du battlestar. Il accueille Adama et lui annonce que c'est lui qui aura l'honneur de piloter le Viper Mark II que son père avait lors de la Guerre avec les Cylons.
  • À Caprica City, la jeune femme, toujours avec sa valise, se promène avec Baltar qui se vante de l'efficacité du projet CNP. Baltar finit par avouer que la jeune femme l'a bien aidée, mais qu'en échange il lui a donné accès au programme de défense. Elle finit par ajouter qu'elle l'a aidé non seulement parce qu'elle l'aime mais aussi que Dieu voulait qu'elle l'aide. Baltar, qui n'est pas croyant, est malgré tout surpris qu'une femme de son intelligence ne soit pas « rationnelle ». Elle finit par le laisser, et rencontre un mystérieux interlocuteur.
  • Dans le musée du pont tribord de Galactica des gens s'affairent à tout mettre en ordre tandis que le Colonial Heavy 798 apponte.
  • Aaron Doral accueille la secrétaire d'état à l'éducation Roslin et Keikeya. Ce dernier, distrait, se perd dans les couloirs. Il ouvre une écoutille et tombe sur les toilettes mixtes de Galactica ou il est « accueilli » par Dualla.
  • Pendant ce temps, Roslin argumente avec le commandant Adama qui refuse d'avoir un réseau interconnecté dans Galactica tant que lui en sera commandant, rappelant que beaucoup d'hommes et de femmes sont morts en voulant avoir un ordinateur plus rapide, tandis que Dualla ramène Keikeya au près de la secrétaire d'état.
  • Lee Adama rend visite à Kara Thrace qui est en prison en train de faire des pompes. Ils ne se sont pas vus depuis deux ans. Après quelque temps, ils commencent à se disputer au sujet de la mort de Zak, frère du premier et fiancé de la deuxième. Avant que la situation s'envenime, Thrace demande à Adama de partir avant qu'il ne lui prenne l'« envie de démolir un autre enfoiré de supérieur ».
  • Le lendemain à l'aube dans la maison de Baltar, la jeune femme blonde est assise dans un fauteuil observant Baltar en train de dormir dans son lit avec une jeune femme. La blonde vire la brune et après les tentatives d'excuse de Baltar sur son comportement volage, la jeune femme lui dit qu'elle a une annonce à lui faire.
  • Le capitaine Adama entre dans la salle de réception de Galactica et Aaron Doral lui demande de bien vouloir faire quelques photos de lui et du commandant Adama. Il s'exécute et quand le service relations publiques d'en va de la salle, Adama félicite son fils pour sa promotion et demande des nouvelles de sa mère. Le capitaine Adama répond froidement à son père, disant qu'il ne fait qu'exécuter son ordre de mission à bord de Galactica. Il va même jusqu'à accuser son père d'être celui qui a tué Zak. Sans le regarder une seule fois, le commandant finit par congédier le capitaine.
  • Baltar apprend que la jeune femme est une Cylon, il l'appelle machine, mais elle lui dit qu'elle est une femme. Il est incrédule, déclarant que la dernière fois qu'ils ont vu un Cylon, il ressemblait plus à un grille-pain. La femme répond que ces modèles existent toujours. Baltar réalise alors que lorsqu'il a donné accès au programme de défense, toutes les fréquences, toutes les données et toute la logistique sont tombées entre ses mains. La blonde est surprise de voir la réaction de Baltar qui pense plus à sa petite personne qu'au destin de l'humanité. Alors qu'il tente d'appeler son avocat, la femme lui dit que dans quelques heures, personne se sera là pour l'accuser : « les enfants des êtres humains rentrent chez eux... aujourd'hui ». Au loin, une explosion nucléaire se produit.
Aire d'atterrissage du Galactica, Cérémonie du désarmement
  • Après un discours d'Elosha, Aaron Doral présente une parade de Vipers conduite par Lee Adama pendant que l'hymne des Douze Colonies est joué. Doral invite le dernier commandant en date de Galactica à la tribune. Adama commence son discours qu'il avait répété plus tôt, mais finit par s'arrêter, submergé par ses pensées, disant que le prix de l'uniforme est parfois trop lourd à porter. Il se pose alors la question de savoir pourquoi les êtres humains méritaient-ils d'être sauvés. Ils sont meurtriers, mais cela retombe sur les enfants, refusant d'admettre leurs erreurs, comme avec les Cylons. « On ne peut jouer à Dieu et ensuite se laver les mains des choses qu'on a créées, car tôt ou tard, il faut reconnaître nos fautes et en payer le prix ». Surpris par le discours, Seule Laura Roslin applaudit, suivie ensuite par la congrégation.
  • Colonial Heavy 798 s'en va de Galactica accompagnée par Apollo et la dernière escadrille. Pendant ce temps sur Caprica, Baltar regarde impuissant les nouvelles terrifiantes et confuses données par Kellan Brody et un reporter jusqu'à ce qu'une détonation souffle les lieux et que l'écran devienne neigeux, ayant perdu tout signal. Alors qu'il ne veut pas mourir, la jeune femme lui révèle que lorsque son corps sera détruit, elle se réveillera avec toute sa conscience et sa mémoire dans un autre corps identique. Elle lui apprend aussi qu'il existe douze modèles de Cylons et qu'elle est le Numéro Six. Alors qu'une déflagration arrive, elle lui ordonne de se baisser afin de lui servir de bouclier. Sur la planète, de nombreuses explosions atomiques apparaissent.
  • Dans les quartiers d'Adama, le Centre d'information et de combat appelle le commandant. Gaeta lui annonce qu'il vient de recevoir une alerte priorité 1 du Quartier général de la Flotte transmise en clair : Les Cylons viennent de lancer une attaque pour de vrai.

Acte 3

Acte 4

Analyse

Questions

Questions répondues

Questions non répondues

Apparition des personnages

Production

Notes et références

Notes

  • La séquence d'ouverture à bord de la station d'armistice a été écrite à la demande de David Eick, déclarant qu'il souhaitait avoir « quelque chose du même genre que l'attaque du requin du film Les Dents de la mer – quand la fille est attaquée au début du film, on ne sait pas vraiment ce qui va se passer ensuite, mais durant l'heure qui suit, vous êtes impatients de découvrir. » Cette séquence a été tourné en dernier[2].
  • La scène durant laquelle Starbuck joue aux cartes est une reprise et une adaptation de la scène de l'épisode pilote de la Série Originale, Galactica, la bataille de l'espace, dans laquelle Starbuck, le personnage interprété par Dirk Benedict, joue aux cartes avec d'autres pilotes juste avant l'attaque des Cylons.[2] Katee Sackhoff qualifie cette séquence retravaillée comme l'une de ses préférées car elle était « excitante à tourner », et elle y fera référence en cas de besoin pour éliminer les doutes éventuels sur le fait que « le personnage est à la fois très fort mais aussi totalement incontrôlable ».[3]

Références

  1. La version française de la minisérie dit : « Tu es un être vivant ? »
  2. 2,0 et 2,1 (en) Ronald D. Moore, David Eick et Michael RymerCommentaires audio de Battlestar Galactica, 1re partie [Blu-ray]. NBCUniversal. Consulté le .
  3. (en) David Bassom, Battlestar Galactica: The Official Companion, Titan Books (ISBN 1845760972), p. 29

Voir aussi