Le sujet de cet article est lié à la tentative de continuation Singer-DeSanto
Il s'agit d'un article rédigé d'un point de vue « monde réel »

Différences entre versions de « Battlestar Galactica (SDS) »

De Battlestar Wiki
Ligne 100 : Ligne 100 :
 
* {{en}} [https://www.youtube.com/watch?v=WAhvhQcHJxY Le producteur de film Tom DeSanto discute de son projet ''Battlestar Galactica'' de 2001] (4{{e}} partie)
 
* {{en}} [https://www.youtube.com/watch?v=WAhvhQcHJxY Le producteur de film Tom DeSanto discute de son projet ''Battlestar Galactica'' de 2001] (4{{e}} partie)
 
* {{en}} [https://www.youtube.com/watch?v=3ia2AFZLCYs Le producteur de film Tom DeSanto discute de son projet ''Battlestar Galactica'' de 2001] (5{{e}} et dernière partie)
 
* {{en}} [https://www.youtube.com/watch?v=3ia2AFZLCYs Le producteur de film Tom DeSanto discute de son projet ''Battlestar Galactica'' de 2001] (5{{e}} et dernière partie)
 +
* {{en}} [https://web.archive.org/web/20160423063150/http://reocities.com/TelevisionCity/satellite/2836/newpage23.html The Lost Revivals] par Susan J. Paxton (2001)
  
 
== Références ==
 
== Références ==

Version du 14 janvier 2020 à 04:03

Battlestar Galactica (projet Singer-DeSanto)
Type d'émissionProjet
Basé surGalactica
Nb. de saisons0
Nb. d'épisodes0

Une tentative de création d'une continuation de la série originale Galactica a été émise par l'ancien vice-président de Sci-Fi Channel Bonnie Hammer en juin 2000.

Le réalisateur Brian Singer et le producteur Tom DeSanto, qui se sont rencontrés lors d'un vol pendant lequel DeSanto regardait la Série Originale sur DVD, commencèrent à discuter au sujet de la résurrection de la série vers la même époque (« SDS » est le raccourci de désignation de Battlestar Wiki, en utilisant les initiales des noms des deux responsables).

Début 2001, des rumeurs s'intensifiaient sur la possibilité de mise en place d'une nouvelle série. Les rumeurs furent confirmées en février de la même année et les détenteurs des droits de Battlestar Galactica, Studio USA, annoncèrent que Bryan Singer et son équipe de collaborateurs avaient pour objectif de maintenir l'esprit de la Série Originale. La rumeur se concrétisa encore plus quand le studio indiqua que le créateur de la Série Originale Glen Larson a donné son accord pour le projet et a été inclus dans l'équipe de développement en tant que consultant créatif.[1]

Ascension et chute

Le casting, l'établissement de l'équipe et les scripts préliminaires étaient prêts. Vers avril 2001, la production reçut le feu vert des studios. Le network Fox Television proposa de diffuser le pilote de la nouvelle série.

Malgré l'enthousiasme de se maintenir dans l'esprit de la Série Originale, des informations provenant de plusieurs sources indiquèrent que la distribution de la Série Originale n'avaient pas été envisagés au départ dans la série naissante. Après ce qui semble avoir été une négociation plus que généreuse, les acteurs Dirk Benedict et Herb Jefferson Jr. annoncèrent qu'ils se joindraient à la distribution. Benedict indiqua qu'il reprendrait son personnage de Starbuck.[2]

Avec des plateaux de tournage installés au Canada (où les coûts de production sont moindre qu'aux USA), le tournage du pilote devait commencer en novembre 2001. Mais avec les événements des attaques terroristes du 11 septembre 2001, le moral ainsi que les impacts et complications à planifier les voyages retardèrent ce planning de plus d'un mois.[3]

Le pilier créatif du projet (du moins du point de vue du studio) Bryan Singer fut obligé de quitter le nouveau projet Battlestar du fait qui fut obligé de réaliser et de gérer la préproduction du film X-Men 2. Avec son départ, la confiance sur l'aboutissement du projet de nouvelle série s'étiola, en commençant par le network Fox qui annula son soutien en faveur de la série TV Firefly par le créateur de Buffy contre les vampires et Angel, Joss Whedon.

Une tentative fut faite pour trouver un nouveau réalisateur, mais cette fois-ci, c'est le soutien du projet de DeSanto qui s'étiole.

Et pour finir de mettre les derniers clous fermant définitivement le cercueil de ce projet, Studio USA et Sci-Fi Channel commencèrent à discuter d'une autre tentative de résurrection en demandant cette fois-ci au vétéran de Star Trek Ron D. Moore et au producteur David Eick de diriger une version rebootée ou plutôt réinventée de l'histoire reprenant beaucoup d'éléments de la Série Originale, mais avec un casting différent et plus hétérogène (et qui n'avait à l'origine aucun acteur de la Série Originale)[4], plusieurs éléments d'intrigue du projet initial furent empruntés directement au projet SDS moribon avec arc narratif plus sérieux orienté sur les personnages en utilisant très peu de clichés SF classiques. Ce projet fut officiellement annoncé en avril 2002.

Les décors et autres effets physiques construits pour le projet Singer/DeSanto furent détruits du fait que le projet est mort « dans l’œuf » tandis que son jumeau naquit, diffusé sur Sci-Fi Channel à la fin de l'année 2003, aidé en plus par le financement du network britannique Sky One.

Singer a continué de travailler sur d'autres films comme Superman Returns, une résurrection réussi de 2006 de la franchise cinématographique Superman. DeSanto poursuit son rôle de producteur dans des films comme X-Men 2 et film Transformers sorti en 2007.

La nouvelle série de Ron Moore reçut les faveurs populaires et critiques et se conclut après quatre saisons et se poursuivit avec une série préquelle diffusée en 2010/2011.

L'histoire

La continuation, construite à partir des événements de l'épisode La Main de Dieu, suit la Flotte après que Galactica et Pegasus se soient débarrassés des Cylons. Le début montre une classe coloniale où un professeur refait l'histoire de la Flotte débutée 23 ans plus tôt. Pegasus est confirmée perdue[5], et les Cylons eux-mêmes ont payé un lourd tribut dans la bataille.

La quête de la Terre se poursuit, mais le commandeur Adama est mort et le colonel Tigh assure le commandement. Les citoyens de la Flotte en ont marre de la vie dans l'espace et, après une révolte civile, convainquirent leurs dirigeants d'établir la Flotte dans un champ d'astéroïdes plein de ressources.

La nouvelle colonie, appelée Nouvelle Caprica, construisit de nouveaux vaisseaux, des bâtiments et des complexes à partir des ressources des astéroïdes.

Les Cylons ont eux-mêmes réfléchi sur la cause de leurs échecs et ont déterminé que le libre arbitre était un sérieux problème incompatible avec leur civilisation basée sur la logique. Quand Baltar qui était abandonné fut finalement retrouvé, les Cylons le tinrent pour le parfait exemple des causes de leurs échecs. Baltar réussit à convaincre les Cylons que quelques qualités de l'humanité étaient utiles et passa par une transformation cybernétique pour devenir un nouveau modèle de Cylon, ceci afin de prouver ses déclarations. Une dissension émergea parmi les Cylons se traduisant par une guerre civile. Des cendres de cette guerre se dressa une nouvelle race de Cylons qui, au lieu de se débarrasser des restes de l'humanité sur leur chemin, les assimilent pour les transformer en cyborgs cylons.[6]

Le personnage connu à l'époque sous le nom de Boxey grandit et finalement assura le commandement de Galactica sous le nom de commandeur Orin.[7] commandement qu'il perd sous la pression politique visant à décommissionner le battlestar car démodé et difficile à maintenir en état. La pression politique devient un ordre. La présidente coloniale, Mara, se rend à bord du battlestar à bord de sa navette pour assister à la cérémonie de mise à la retraite du battlestar.[8]

À l'instant même où les systèmes de Galactica sont mis hors service, les Cylons, qui avaient étudié la Nouvelle Caprica en secret et élaboré un plan pour s'assurer la victoire, lancent leur attaque.

Liens externes

Références

  1. Larson lui-même avait déjà initié un projet de continuation cinématographique quelques mois auparavant.
  2. Benedict est apparu plus tard dans l'émission spéciale de la Série Réinventée avant la Saison 2 Battlestar Galactica: The Lowdown avec l'actrice Katee Sackhoff, qui interprète la version féminine de son personnage de la Série Originale. Mais, comme remarqué dans sa biographie, Benedict a été particulièrement critique sur la Série Réinventée et plus particulièrement sur la nature « émasculée » du personnage de Starbuck.
  3. La continuité de la Série Réinventée utilise fortement l'allégorie des événements du 11 septembre dans la minisérie (avec le Fog of war durant l'attaque des Cylons) ainsi que dans la façon dont les personnages font leur deuil dans le couloir du mémorial par exemple.
  4. Richard Hatch a tenté d'obtenir un soutien de la part d'Universal pour sa propre continuation Battlestar Galactica: The Second Coming et créa pour l'occasion une bande annonce maquette afin de vendre son projet.
  5. L'histoire de Pegasus est reprise dans la Série Réinventée.
  6. Le concept d'androïde ou de cyborgs cylons apparait dans la Série Réinventée sous la forme de Cylons humanoïdes. Le concept de Cylon humanoïde fut utilisé 23 ans plus tôt dans l'épisode de Galactica 1980 La Conquête de la Terre.
  7. Ce personnage a deux autres incarnations : Troy dans Galactica 1980 et un homonyme dans la Série Réinventée.
  8. Les éléments d'histoire de la cérémonie de mise à la retraite de Galactica et de la présidence se retrouvent dans la minisérie et le personnage de la future présidente Laura Roslin.