Différences entre versions de « Caprica-Six »

De Battlestar Wiki
(Page créée avec « {{autre4|la copie du modèle de Cylon humanoïde Numéro Six qui a séduit Gaius Baltar sur Caprica (RDM) afin de saboter les lignes coloniales de défense lo… »)
 
m
Ligne 16 : Ligne 16 :
 
  | réalité parallèle      =  
 
  | réalité parallèle      =  
 
  | hallucination          =  
 
  | hallucination          =  
  | image                  =  
+
  | image                  = Caprica-Six dans Battlestar Galactica, 1re partie.jpg
 
  | taille image          =  
 
  | taille image          =  
 
  | alt                    =  
 
  | alt                    =  

Version du 24 octobre 2020 à 11:16

Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la copie du modèle de Cylon humanoïde Numéro Six qui a séduit Gaius Baltar sur Caprica afin de saboter les lignes coloniales de défense lors de l'attaque des Cylons. Pour l'ensemble des autres copies de ce modèle et du modèle en général, voir Numéro Six.
Caprica-Six
Un personnage de la Série Réinventée
Caprica-Six dans Battlestar Galactica, 1re partie.jpg
Renseignements biographiques
AliasNuméro Six
Genre
RaceCylon humanoïde
EspèceCylon
StatutVivante
Renseignements sur la famille
PartenairesGaius Baltar
Précédemment : Numéro Trois puis Saul Tigh
EnfantLiam Tigh (fausse couche à 4 mois de grossesse)
Renseignements socio-politiques
OccupationInfiltrée cylone
AllégeancesFlotte coloniale
Précédemment : Cylons
Renseignements non liés à l'univers BSG
Interprété parTricia Helfer
Voix françaiseLaura Préjean
Première apparitionBattlestar Galactica, 1re partie

« Caprica-Six » est une copie particulière du modèle de Cylon humanoïde référencé Numéro Six qui a été l'un des instruments principaux du génocide orchestré conte les Douze Colonies. Portée en héros puis repoussée par les siens est fut finalement accueillie au sein de la flotte coloniale où elle devint une citoyenne respectée sur qui on pouvait compter.

Biographie

Évolution du personnage

Notes

L'envers du décor

Voir aussi

Liens externes

Références